Communauté de communes Coeur de Combrailles

logo du site
  • Communauté de communes Coeur de Combrailles
  • Communauté de communes Coeur de Combrailles

Accueil du site > Economie > Tissu économique local

Tissu économique local

Sur le territoire de la Communauté de communes Cœur de Combrailles, le secteur du commerce, du transport et des services représente 31% des emplois et le secteur de l’agriculture 23,3% des emplois.


Le secteur agricole, même s’il ne représente pas une part importante des emplois, est tout de même la principale activité économique du territoire en termes de nombre d’établissements. Sur 673 établissements recensés, 324 relèvent de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche. La production de bovins charolais y prédomine (agriculteur naisseur, exportation en Italie, très peu d’engraissement) mais on retrouve également quelques élevages de poulets, de moutons ou de cochons (192 exploitations agricoles de bovins sur 235 exploitations au total). C’est notamment ce secteur qui a façonné ces paysages et permis de préserver les bocages qui lui donnent cet aspect naturel. Ainsi, sur 15 115 ha de Surface Agricole Utilisée, 12 993 ha sont des surfaces fourragères principales contre seulement 1977 ha de céréales (données du recensement agricole 2010).


Le secteur du tourisme n’est pas à négliger sur ce territoire. Avec quelques points touristiques et curiosités intéressantes (Viaduc des fades, étang de Chancelade, Cascade de St Priest, Temple bouddhiste de Biollet,…), qui n’ont cependant pas à l’heure actuelle une renommée nationale, le territoire et ses alentours ont un potentiel du point de vue touristique. On compte quelques hôtels, campings, gîtes et chambres d’hôtes (1680 lits au total) dont certains de qualité, d’autres innovants. Mais c’est son cadre de vie naturel qui en fait un territoire prisé des touristes, permettant la pratique d’activités de pleine nature en vogue ces dernières années (randonnée, canoé, VTT, équitation,…).


Ce sont ensuite les secteurs du commerce, des transports et des services qui comptabilisent le nombre d’établissements le plus important. 203 établissements sont recensés soit 30,2% pour l’ensemble des secteurs.
En ce qui concerne le secteur de l’artisanat et de l’industrie, il n’y a pas de grandes entreprises sur le territoire. Seule l’entreprise Gauvin Legrand (produits chimiques, engrais agricoles) compte plus de 10 salariés dans ce secteur. Mais il faut noter que beaucoup d’habitants vont travailler dans les entreprises aux alentours telles que Rockwool à St Eloy ou Aubert et Duval aux Ancizes. Ainsi, le secteur de la métallurgie et de la sidérurgie représente 10% des emplois de la CCCC. On dénombre également une grande part d’emplois dans le secteur du BTP.


En ce qui concerne la structure en elle-même du tissu économique, elle est majoritairement composée de Très Petites Entreprises (TPE). 83,5% des établissements économiques du territoire n’ont pas de salarié, et seulement 2,6% des établissements comptent plus de 10 salariés, principalement dans le secteur de la santé et de l’administratif.


En 2013, le taux de création d’entreprises sur le territoire était de 11,8%. En comparaison, il était de 13,5% pour le Puy de Dôme. Les secteurs qui comptabilisent le plus de création d’entreprises en 2013 sont le commerce, les transports et les services (15 entreprises créées sur 25 au total).


Le secteur de l’administration publique, de l’enseignement, de la santé et de l’action sociale est l’employeur le plus important à Cœur de Combrailles. Il représente 366 emplois soit 34,1% des emplois (données 2011). La Communauté de Communes, avec son service de maintien à domicile et son EHPAD, ou encore le lycée des Combrailles et le SSIAD sont 3 des établissements qui embauchent le plus de personnes.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP